Transition BU – Learning Center : comment imaginer la bibliothèque du futur ?

Par défaut

Cet article propose une réflexion sur la problématique du Learning Center en France, dans leur ambition pédagogique, architecturale et fonctionnelle de moderniser les Bibliothèques Universitaires. Par ailleurs, la mise en place d’un partenariat dans la construction de lieux censés « accompagner l’étudiant » tourne autour de trois aspects fondamentaux : l’architectural, le numérique et l’ouverture au public.

Construire la bibliothèque universitaire au XXIe siècle.

A l’heure actuelle, on utilise le terme de « Learning Center » pour désigner les nouveaux types de bibliothèques universitaires.  On entendra par nouveau type ces établissements destinés à l’enseignement supérieur et à la recherche voulant se rapprocher  de l’esprit des bibliothèques « troisième lieu » en terme de fonctionnement et d’espaces architecturaux, tout en maintenant une vocation pédagogique.

Autrement dit, la poursuite d’un objectif spécifique, à savoir en faire des lieux dédiés à la formation et la réussite des étudiants par la proposition d’offres de services et d’accès aux ressources disponibles, tout en alliant loisir, culture et détente, s’inscrit dans cette volonté de décloisonner les BU.

Rappel

Apparu en Angleterre vers la fin des années 2000, le « Learning Center » est un concept défini par Graham Bulpitt, directeur de l’université de Kingston (Londres). Ce concept a été défini pour une raison précise : adapter les bibliothèques, devenues des espaces rigides, aux changements de comportements des étudiants, prendre en compte de nouvelles formes d’apprentissage, et les possibilités du numérique.

En se donnant cette mission qui est de s’adapter aux nouveaux modes de travail estudiantins, le learning center a été conçu dans le but d’en faire un établissement ultra-moderne qui veut accorder la priorité à l’épanouissement et la formation de l’étudiant. Autrement dit, accorder de la place aux nouvelles TIC dans un souci d’assimilation, acquisition des connaissances et savoir-faire des usagers, à partir d’un service d’aide adapté. Un point essentiel que le rapport rédigé en 2009 par Suzanne Jouguelet destiné à l’Inspection  générale des bibliothèques démontre démontre en proposant une définition au terme learning center  :

Zone de la bibliothèque dédiée aux objectifs d’apprentissage des connaissances. Elle intègre le plus souvent la bibliothèque et les services liés aux nouvelles technologies, avec dans la plupart des cas, un réseau sans fil, des équipements multimédia et des services d’aide aux utilisateurs par des bibliothécaires ou des spécialistes des technologies. Un learning center peut être, selon les cas, un équipement distinct, à l’intérieur ou à l’extérieur de la bibliothèque, ou une partie intégrante de la bibliothèque.

Pour plus d’informations, aller sur le site de l’Enssib.

Proposer des partenariats pour aider l’usager à se familiariser avec le Learning Center

Sur le plan architectural

Construire un projet en partenariat avec des cabinets d’architecture a démontré le besoin pour les learning center de décloisonner leur BU pour la moderniser.

Pourquoi évoquer l’aspect architectural ? Avec la rénovation de la BU de Villetaneuse, cette question est pertinente à mon sens puisqu’un learning center ne peut se limiter à  être présenté comme un simple bâtiment au look futuriste ou moderne. Cet aspect, qui consiste à aménager les espaces, implique de rendre compatibles les différents espaces et leurs fonctions, d’harmoniser l’environnement universitaire censé combiner travail et loisir, tout en veillant au respect des usagers : présence de salles de travail en groupe, zones de silence au cas où l’on désire travailler  seul, espaces de détente… (Cas du projet de learning center de l’Université Paris 8)

Ces initiatives n’ont pas seulement été réalisées dans le but de renforcer l’aspect visuel de leur établissement, mais aussi permettre aux usagers de s’approprier les lieux. Une mise à disposition des ressources (collections, ordinateurs, …) devrait permettre à n’importe quel usager de bénéficier des différents espaces et se sentir à l’aise une fois présents sur les lieux.

La participation du cabinet d’architecture allemand Auer Weber dans la construction du Learning Center LILLIAD ainsi que sa rénovation a fait l’objet d’un investissement dépassant 30 millions d’Euros pour augmenter les locaux et les services suivants à destination des usagers : 50 salles de travail, 2 salles de conférence, 1420 places assises.

463130-projet-lilliad-a-l-universite-lille-1-hall-central-auer-weber-vise-580x310

LILLIAD Niveau 2 © Auer Weber

Avec un budget estimé à 41 millions d’Euros pour la réalisation du learning Center de Paris Saclay, l’agence Beaudouin Architectes et de la MGM Arquitectos, lauréates du concours d’architecture, aura la  responsabilité de sa construction. Par ailleurs, le learning center devrait comprendre dès l’ouverture de ses portes en 2020 des espaces dédiés au travail et à la détente en plus de comporter un « open space, d’une brasserie et d’un patio. »

03466_058_3014e898

Learning Center – Paris Saclay – Beaudouin Architectes

Sur le plan numérique

L’interview de Gibert Pinot concernant les usages numériques dans le futur Learning Center de l’Université de Haute-Alsace souligne une évidence : toute bibliothèque ne peut se passer de la technologie de l’information et de la communication. Par ailleurs, ce constat souligne un enjeu majeur et qualitatif : le numérique est indispensable pour les bibliothécaires afin d’assurer leur rôle de médiateur avec les collections, et ils ne peuvent ainsi être présentés comme de simples guichetiers ou agents d’accueil.

L’exposition Aton-Num, organisé  dans le cadre du projet scientifique du Learning Center Archéologie/Égyptologie/SHS de l’Université de Lille, en partenariat avec différentes institutions (Laboratoire, Associations, Universités …) est un exemple de médiation scientifique permettant aux visiteurs de se plonger dans l’Egypte ancienne, et de présenter également le fruit d’un travail réalisé par des chercheurs.

photo_de_home_72dpi-800x382

Aton-Num − © Archeovision

L’accueil d’un pôle numérique et technologique à l’université de Nouvelle-Calédonie prévu pour 2018 constitue un investissement pour leur pôle de recherche, ainsi que leur Learning Center. Ce projet permettra aux calédoniens de se mettre en réseau avec le monde, avec l’installation de matériels dédiés à la recherche et au numérique pédagogique.

11381448-18982541

Pôle numérique et technologique – Projet Universitaire Nouvelle-Calédonie

Que dire de l’ouverture au public ?

En général, les bibliothèques universitaires adaptent leur offre documentaire ainsi que leurs services à destination des enseignants-chercheurs et des étudiants. En se posant la question de l’ouverture aux publics,  je me suis intéressé à un autre besoin particulier des learning center, à savoir le fait de se tourner vers d’autres types de publics que ceux qu’ils visent actuellement.

En dehors des étudiants et enseignants-chercheurs, qui constituent les groupes les plus concernés, « rendre attractif des services orientés vers l’usager au-delà d’un contexte universitaire  » est une mission  à laquelle les professionnels (bibliothécaires et documentalistes) cherchent à apporter des réponses, mais elle nécessite dans le même temps d’initier des actions à long terme.

En me basant sur les articles concernant les learning center de Paris Saclay et de Lille, je me suis rendu compte que leur projet tournait également autour d’un point commun :  Favoriser l’échange avec d’autres types de publics. Qu’ils soient lycéens, entrepreneurs, habitants…, la volonté de les mobiliser à des occasions particulières (expositions, visites, forum)  est une démarche  qui vise à faire connaître l’existence du learning center.

Pour conclure

Bibliothèque futuriste, bibliothèque (ultra)moderne, bibliothèque du XXIe siècle… autant d’appellations pour rendre compte d’une réalité que nous vivons : les bibliothèques évoluent en même temps que les publics qui la fréquentent. Remplacer la bibliothèque universitaire par le learning center  est-elle une démarche appropriée et à propos vu que son objectif reste le même : favoriser la réussite des étudiants à partir des services adaptés à leurs besoins pédagogiques. Une question qui mérite une réflexion. Par ailleurs, cet article rejoint la même problématique que j’avais abordé dans  les enquêtes en B.U. : placer l’utilisateur au cœur d’une démarche innovante.

Johary R.


Sources :

Authemayou, Céline. Avec Lilliad, l’université Lille 1 révolutionne la bibliothèque universitaire. Educpros. 20 janvier 2017. Lire l’article

Blitman, Sophie. Les learning centers, ces BU nouvelle génération. Educpros. 07 mai 2015. Lire l’article

Désavie, Patrick. A quoi ressemblera le futur learning center de Paris Saclay ? Usine Nouvelle. 11 avril 2017. Lire l’article

Échanger, travailler, expérimenter, innover : qu’est-ce que la bibliothèque universitaire du XXIème siècle ? Lire l’article

Hugot, Christophe. Akhénaton et Néfertiti à l’heure du numérique. Insula. Le blog des bibliothèques de sciences de l’Antiquité. 24 avril 2017. Lire l’article

Les usages numériques dans le futur Learning Center – Interview de Gilbert Pinot. Learning Center | Université Haute-Alsace. 07 avril 2017. Lire l’article

Niget, Florian. Villetaneuse : une bibliothèque universitaire ultramoderne au printemps. Le Parisien. 03 janvier 2017. Lire l’article

Photos :

Auer Weber / VIZE. Université de Lille 1. LILLIAD

Auer Weber/ Lilliad. Niveau 2. Archimag

Archeovision. Université de Lille 2. Aton-Num.

Université de Nouvelle-Calédonie. Pôle numérique et technologique.

Agence Beaudouin. Learning Center de Paris Saclay. D’Architectures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s